Un homme abattu comme un arbre au barrage au nom de la loi, on t'abbas

abattu02.jpgabattu03.jpg

Les prises de paroles du rassemblement d’hier soir à Nantes sont sur le message plus haut : "un homme est mort" (cliquez sur accueil en haut à gauche) ou ici

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sans sommation, un mort de trop au barrage. Démesure de la répression tout

azimut.

Notre société préfère sacrifier les jeunes au nom de quoi ?

Au nom du commerce de pacotille entre amis avec l’aide des forces armées pour réprimer toute contestation au nom de la légalité, au nom de l’absurdité du système ." le projet n’est pas adapté mais comme on a tout rasé on le fait au nom de la loi du profit à tout poil .

Au nom de la loi, on t’abbats

Infos remixées de France Culture du 27/10/14

cliquez ici

fc_abattu_comme.mp3

 

Dans les messages de soutien sur le blog du testet : on trouve ces messages .

cliquez sur le lien

http://www.collectif-testet.org/actualite-268-premieres-reactions-du-collectif-apres-le-deces-d-un-manifestant.html Avatar mon NON !

 

En langue d’Oc, le "fraisse" est un arbre : le frêne. C’est le nom de Rémy.

Dans la forêt de Sivens comme dans la forêt des humains, les arbres sont coupés sans état d’âme par les détenants du capitalisme sauvage et leurs pauvres laquais formatés. N’acceptez pas leurs condoléances hypocrites !

Hommage à notre petit frère le frêne, Rémi Fraysse .
Mes plus sincères condoléances à ses proches.

Le 27-10-2014 à 09:51:05

Le poète Armand Robin (1912-1961) définit "l’anarchiste" comme celui qui est "purifié volontairement, par une révolution intérieure, de toute pensée et de tout comportement pouvant d’une façon quelconque impliquer domination sur d’autres consciences".

source wikipedia.org/Anarchie

Le 27-10-2014 à 11:36:48

Avatar

 
Réactions de l’ACIPA suite au drame du Testet
Communiqué de presse
- Notre-Dame-des-Landes, le 27/10/2014
 
L’ACIPA s’associe à la peine qui frappe la famille du jeune Rémi Fraysse, 21 ans, décédé lors du rassemblement organisé pour préserver la forêt de Sivens et sa biodiversité, à l’appel des associations pour la sauvegarde du Testet, .
Ce drame terrible aurait pu être évité si la violente répression, sciemment ordonnée par l’Etat depuis plusieurs semaines, avait été arrêtée avant ce légitime rassemblement de protestation, si les travaux n’avaient pas continué avec précipitation au lieu d’attendre les résultats de l’expertise ordonnée par la ministre de l’environnement.
 
Au Testet comme à Notre-Dame-des-Landes, il faut que l’Etat convienne qu’une seule voie existe pour arrêter l’engrenage de la violence : c’est celle du dialogue et de la concertation, dans la vérité et la transparence des dossiers. Là se trouvent les solutions d’une société respectueuse de l’expression populaire face aux intérêts privés et financiers. La violence est condamnable, de quelque bord qu’elle vienne. Une telle catastrophe aurait tout aussi bien pu se produire ici, et pourrait encore se produire. Nous le redoutons depuis le début.
 
Des rassemblements de soutien s’organisent un peu partout. Ce soir à Nantes, la ZAD de Notre-Dame-des-Landes se charge de l’organiser (18h - préfecture). Sans pouvoir de fait être présente massivement, en raison de son départ imminent et nocturne pour Amiens (procès de l’usine des "1000 vaches"), l’ACIPA compte néanmoins sur ses adhérents disponibles pour y participer pacifiquement. 
 
Pour l’ACIPA et ses adhérents, ces rassemblements doivent s’effectuer dans le calme et la dignité. Il s’agit d’éviter l’escalade de la violence et de respecter la douleur de la famille et des proches de ce jeune homme. Cette position va dans le sens de celle exprimée par les responsables du Collectif de Sauvegarde du Testet.
 
Il faudra que toute la lumière soit faite sur les causes de cette mort insupportable. L’ACIPA enjoint les élus (députés, sénateurs) de s’impliquer dans la recherche de la vérité en toute transparence autour de ce décès, ainsi que sur la question de la violence policière qui s’accentue dans notre pays dans le contexte de la répression des mouvements sociaux. Il y va de leur crédibilité vis a vis de la population.
 
Contact presse
Julien Durand : 06 33 51 01 25

 

abattu04.jpgabattu05.jpg

 

 

 

abattu06.jpgabattu07.jpgabattu08.jpgabattu09.jpgabattu10.jpgabattu11.jpgabattu12.jpgabattu13.jpgabattu14.jpg

 

articlel Ouest france  du 27 /10/14

abattu19.jpgabattu21.jpg

abattu20.jpgabattu18.jpg

Marcelo

Author: Marcelo

Stay in touch with the latest news and subscribe to the RSS Feed about this category

Comments (0)

Comments are closed


No attachment



You might also like

La Lande Projection les 25 avril et 1er mai

"Très peu de gens connaissent l’existence de la Lande. Encore moins la trouvent… Et pourtant, elle n’est pas cachée ! "

Continue reading

Vincent Delabouglise nous a quitté : une cérémonie d'au revoir aura lieu aujourd'hui à 14h 30 à Marsac-sur-Don

Vincent Delabouglise nous a quitté : une cérémonie d’au revoir aura lieu aujourd’hui à 14h 30 à Marsac-sur-Don : Adieu camarade de lutte

Continue reading