les petites grenades pour vous faire sautiller allègrement dans les rue de Nantes

Pour se faire du bien, vu que l’on aime cela et pour se retrouver tous ensemble voilà ce qu’écoutaient nos anciens à une certaine époque révolue ? peur-être ou pas une chanson dont le titre " Violence, Violence chantée par Mélina Mercouri texte de costakos -Xatkis et S -Lamas. (un vinyle retrouvé de derrière les fagots).

violence_violence.mp3

d_p_partout.jpg

 

Le film de la manif comme le titre Ouest-FRance

à écouter : début et départ du monument des 50 otages . Nantes 14 h30.

P1140688.JPG

1_demarrage_manif_1_11_14.mp3

Cours des cinquante otages, on parle, on parle, les rues à droite et à gauche sont bloquées ostensiblement par les forces de l’ordre, on continue la route et on tourne à gauche juqu’à la place du Bouffay.

P1140690.JPG P1140694.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

la menace bleue comme une grosse mouche bruyante qui nous surveille d’un sale oeil. tout bourdonne dans les oreilles.

2_menace_du_ciel.mp3

 

 

 

 

 

 

 

à suivre : 15 heures 15 le cortège passe devant la place du Bouffay.

P1140704.JPG

On poursuit le long de l’allée de Touraine pour tourner et remonter la rue de Strasbourg et finir la manif à la Préfecture.

P1140706.JPG

3_peut_pas_passer.mp3

Bon la tête du cortège se prend de bec avec un lanceur de lDB et ils balançent les gaz et les grenades qu’on entend bien tomber.

P1140712.JPG

Suprise, je croyais avoir éteind l’enregistreur, de fait non,  une petite conversation s’engage avec trois hommes qui pour moi faisaient partis de la Bac, je suis un peu naïf, les baqueux étaient plus haut , masqués de foulards à tête de mort, prêts à mordre la foule se qui s’est passé. Non, c’est le personnel des RG, mais on ne vous appelle plus comme cela. La conversation s’engage sur le rôle de lundi dernier. Je suis rassuré, il observent et constatent et pour l’instant, ils ont constaté que tout allait bien jusqu’au gazage.

Ils constatent d’autres choses aussi...nous aussi.

RG_cest_voulu_ss_le_PS.mp3

P1140714.jpg

4 Gaz et matraques  : rue de Strabourg.

4_gaz_et_matraques.mp3

P1140719.JPG

5 Symboliquement : on n’abandonne pas le terrain : cours plus vite cours des 50 otages.

5_symboliquement.mp3

P1140720.JPG

6 On sait pourquoi on est là ! 16h heures cours des 50 otages et plus.

6_on-sait_pourquoi_on_est_la_16h.mp3

P1140724.jpg

Chronologie des faits.   Yves tes photos sont marquées ?

chronologie_des_faits.mp3

P1140725.JPG

7) On se parle au milieu de la rue, c’est très subversif certains jours...

7_controler.mp3

P1140726.JPG

Premier novembre, c’est l’anniversaire du début de la guerre d’Algérie

8) On retrouve Yves en bas de la rue du Calvaire. Status quo . Les GM restent en place, prêts.. En haut les manifestants.
 Je longe le cours des 50 pour rechercher mon vélo, scène de la ville quotidienne... Les gens sont énervés, les forces de l’ordre en mode statiques prêts à vous bondir dessus à la moindre des choses. Regards noirs du premier jour noir du mois de novembre.  Miz Du  le mois  noir  en breton.

P1140727.JPG

8_bas_calvaire_17h.mp3

P1140729.jpg P1140730.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

9) Le vélo en main, allée Duquesne. On entend le brouhaha au bas de la rue du Calvaire. Les camions de CRS arrivent de la rue de l’hôtel de ville et les baqueux casqués remontent le boulevard en direction des manifestants.

P1140731.JPG

Tout ceci avant 18 heures.  Ah Excuses moi, j’enregistrai ces impressions c’est pour la bonne cause.

9_la_tenregistres.mp3

P1140736.jpg

 

10) Rue de l’Arche Sèche 18 heures la nuit tombe, l’hélico surplombe l’église St Nicolas. Une escouade de Mobiles au niveau de l’ancien rampart Romain attend. Une autre descend sur le pont de la rue du Calvaire (suite aux bombardements de 43 et 44) frappant leur boucliers en rythme.  Un commerçant de la rue me dit que sa femme n’a pas osé sortir ce matin en entendant France Info alarmer la population avec ses flashs info à la minute. On mitraille de peur la ville  et l’hélico nous plombe au dessus de nos têtes.

P1140737.JPG

Alors on pens à Jacques Demy, dans notre chambre en ville , on entend les détonations, les cris, la rage la tragédie en cours.

bien gérée par les pouvoirs.

10_rue_de_Labre_mort.mp3

P1140738.JPG

11) 20h retour vers la croisée des Trams près de la place du Commerce . Les Bleus, toutes sirènes à domfe chargent en ligne.

P1140743.JPG

 

Tout le monde recule vers la place du commerce ou vers le petit hollande (notre place de marché de la petite hollande où systématiquement les bleus chargent en fin de manif pour nous disperser comme des rats pour arrêter de se parler, trop dangereux de se parler, de se comprendre, d’échanger des idées , de refaire le monde. trop tendancieux. Nom de Dieu.

 

11_charge_finale_20h.mp3

P1140747.JPG

 

Retour en bicyclette à travers la plce de la petite hollande déserte avec les fourgons à l’arrêt, le reste de contenaires qui fument un des seuls dégats matériels. Une place marquée par leurs tirs le 22 févier dernier sur Quentin. Touché à ’l’oeil plus de Trente mètres

des baqueux qui se retrouvent là en groupe en balourds avec leur commissaire tout frêle et cette femme chef sévère que l’on voit avec son bâton de gendarme sur tous les fronts de la répression. A vue des photos vues sur le reportage de reporterre.net sur ces baqueux point net plutôt casseurs, j’en reconnais quelques uns.

Au moment où je repars sur la route , une voiture banalisée et ses officiers à l’intérieur, je leur dis "Alors contents de votre journée.

Un baqueux avec un énorme flashball à la main m’interpelle en rentrant dans sa voiture. On vous a dit de vous dispersez !

dispersez-vous  ! Ok comme des métastases du kyste de Valls c’’est gagné le cancer est généralisé.

Circulez, il n’y a rien à voir !

P1140746.jpg petale.jpg

La presse locale du Lundi 3 novembre 2014.

Le film de la manif est déjà fait : le  scénario était déjà écrit par Mr Valls.

Sa chère Rolland de Maîre en avait déjà signée la pré-maquette

of_film_1_11_14.jpg `

of_heure_1_11_14.jpg

L’heure du Bilan, pas de casse pour eux, c’est ce qui compte.

DE profil ou de face , on peut vous envoyer nos photos et nos pensées, remarquez vous les pêchez sur Facebook c’est facile tout le monde vous les donne. Alors marchons masqués pour se promener dans les bois. Oh loup...

of_rofil_1_11_14.jpg

Johanna Rolland se dit indignée, elle fait partie des notres dirait Stéphane Hessel, pas si sûr. Occupy pep tra serait son élan Heureuses cities aura sa présidente  multifonction comme les imprimantes ..Attention à l’épuisement des cartouches....

Madame Rolland et ses messieurs propres lavent plus blanc que blanc même le rose teinté a disparu du tissu social...en décomposition.

po_indi_1_11_14.jpg

Ober teil tomm, Malloz ruz  Nantes 5 11 2014 manif de la FNSEA à Nantes
Bonsoir en breton faire la grasse matinée s’est faire chauffer le fumier
ce qu’on fait les paysans de la FNSEA
on est rassurés, ils n’ont été trop secoués par les forces de l’ordre
ni gazés, ni flash ballés, ni éborgnés, ni dérangés.
Les forces de l’ordre sont restés en rangs d’oignons.
bougez pas (alors que sur les vidéos on les entends bien dire  dégage à tout bot le champs)
donc en rang d’oignons, ils ont essuyé les jets de purin et le fumier à leurs pieds
et des nuages de plumes.

On s’inquiète, ils vont être énervés les poulets,
ils de défouleront sur quelques jeunes casseurs à leur heure

Tout cela changera quand les poules auront des dents.

le pragmatisme paysan.

combien ils étaient aujourd’hui à Nantes . 300 Si peu ?

Demain verra t’on Johanna Rolland ramasser le fumier avec sa petite pelle républicaine ou alors elle laissera seule son escouade de messieurs propres tout nettoyer.

J’attends son indignation campagnarde à la une des journaux locaux ?

quand les poules auront des dents. tout aura du sens .

po_pascasse_1_11_14.jpg

Des heurts mais pas de saccage, ouf, on a eu peur !

po_sait_1_11_14.jpg

Que sait-on après 24 heures, ?

qu’A Toulouse, les autorités ont appliqué le même plan qu’à Nantes et qu’à Paris.

Le contrôle de la population.Besancenot dénonce  la présence de casseurs de la police infiltrés et en action à Rennes lors de la dernière manifestation. on peu se poser des questions , on se pose aussi à Nantes. et également sur le compte rendu de cette manif du premier novembre à Nantes sur Reporterre.net

 à la Télé : écoutez Mathieu Burnel

 

http://www.dailymotion.com/video/x291wa4_mathieu-burnel-sur-la-mort-de-remi-fraisse-csoj-31-10-2014_tv

 

Bigre ils auraient tirer hors des règles , sans sommations ? A qui le dites vous  ?

(on dirait qu’ils ont eu peur du photographe de Presse Océan)

po_violences_1_11_14.jpg

Ah une réaction de la ZAD qui parait dans la presse locale

po_zad_1_11_14.jpg

 

 

Marcelo

Author: Marcelo

Stay in touch with the latest news and subscribe to the RSS Feed about this category

Comments (0)

Comments are closed


No attachment



You might also like

D_delit_de_facies.JPG

Délit de Faciès

Délit de Faciès et répression des manifs de soutien : France  / Février 2017 RAS sur la problématique des violences polcières institutionnalisées : D_delit_de_facies.JPG, fév. 2017  

Continue reading

matonblog_Illust_1940.JPG

Tess : traquer tout un chacun au gré des circonstances

Tess : "traquer tout un chacun au gré des circonstances".

Continue reading